Fatal Bazooka

Fatal Bazooka
6 Vidéos Clips


Biographie de Fatal Bazooka


Fatal Bazooka est un groupe de rap parodique composé de Michaël Youn, Vincent Desagnat et Benjamin Morgaine. Le groupe trouve son origine en 2002 dans un sketch du Morning Live, que les membres présentaient à l'époque. Il est notamment connu pour les singles Fous ta cagoule (2006), Mauvaise foi nocturne, J'aime trop ton boule, Trankillement et Parle A Ma Main (2007). Le premier single de Fatal Bazooka, Fous ta cagoule, remporte un franc succès. Le groupe s'amuse à transposer le style urbain dans le cadre des montagnes neigeuses de la Savoie. Le clip a été réalisé par Nicolas Benamou. Le single s'est placé en tête des ventes en France en janvier 2007. Ce single sorti en 2007 parodie de bout en bout la chanson Confessions nocturnes de Diam's et Vitaa. Michaël Youn, alias « Fatal », est déguisé en « Diam's », tandis que Pascal Obispo, alias « Vitoo », parodie Vitaa. La musique est identique à la chanson originale, mais les paroles sont modifiées. Le clip met en scène une histoire semblable à Confessions nocturnes, où Fatal et Vitoo tentent de reprendre le dessus sur la copine de Vitoo qui se venge d'avoir été trompée par celui-ci. Il existe au moins quatre versions de cette chanson, comprenant chacune des parties différentes (notamment la scène dans la voiture, après avoir quitté l'appartement de la demoiselle). Le troisième single de Fatal Bazooka parodie les chanteurs de ragga tel que Lord Kossity, et bien sûr Sean Paul. Le début du clip met en scène, l'arrivée de Fatal dans une boîte de nuit. Le clip fait d'abord croire qu'il tente de séduire une fille, puis la fille est littéralement écartée, et l'intérêt de Fatal se porte finalement sur un homme (joué par Magloire). Le reste du clip est un hymne plein d'humour au corps masculin, avec un homoérotisme décomplexé. Dans une séquence du clip, les hommes se frottent langoureusement tout en utilisant des perceuses électriques sur des planches de bois, de la même manière que des filles font du bricolage de façon obscène dans le clip de Satisfaction, de Benny Benassi. Une autre séquence du clip parodie celui du single techno d'Eric Prydz Call on me, qui met en scène une séance de fitness langoureuse entre filles, mais dans la parodie tous les participants sont des hommes. Trankillement reprend l'égocentrisme stéréotypé des rappeurs américains (dont certaines de leurs pistes ont pour paroles de se mettre eux-mêmes en valeur), le tout tourné en dérision (toujours dans le contexte de la provenance des Alpes, avec le clin d'oeil à Chambéry). On voit dans le clip Fatal et un autre complice, sans doute là pour parodier encore une fois Lord Kossity, au coeur d'une parodie des fiestas si présentes dans les clips de rap US (ambiance alcool, sexy et bikini) tournée en dérision. On reconnaît un peu le style Jackass du film Les 11 commandements de Michaël Youn (et dont les acteurs principaux sont les membres du groupe) derrière le chaos engendré par la fiesta (la scène dans la piscine aurait d'ailleurs été tournée dans une villa de la Côte d'Azur dans laquelle l'équipe de tournage et les acteurs auraient pénétré illégalement, en l'absence du propriétaire, ce qui est tout à fait dans l'esprit du film). Le clip est bourré de clins d'œil, notamment au frunkp et aux « chorégraphies de l'été ». Le lapin du clip semble être un clin d'œil au clip « Beautiful » de Moby. Le clip a été réalisé par Kourtrajmé. Parle à ma main ou PAMM est le cinquième single de l'album T'as vu, de Fatal Bazooka. La chanson est interprétée par Michaël Youn et Yelle. Michaël Youn chante sous les traits de Christelle Bazooka, sœur de Fatal. Le visuel de Fatal Bazooka fait allégeance au style bling-bling le plus ostentatoire. La pochette de l'album est une image retouchée de Michaël Youn, torse nu et muscles saillants, à la manière du rappeur américain 50 Cent (voir la couverture de The Massacre). Biographie de Fatal Bazooka source...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire